Céramique de la Belgique : des exemples de céramiques décoratives et d’arts de la table  

En matière de céramiques et verres, on trouve de très nombreuses références. Parmi celles-ci, on peut notamment citer les céramiques étrangères telles que la céramique belge. Parmi les céramiques européennes les plus connues, elle offre une large variété d’objets du quotidien et décoratifs. 

Divers artistes et lieux sont reconnus pour leurs céramiques en Belgique 

Parmi les références en matière de céramique belge, on peut notamment citer Hubert Bequet. Parmi les faits marquants, on peut noter : 

- Il commence sa carrière au sein de ce qui deviendra ensuite la faïencerie de Wasmuël.

- En 1934, il crée une fabrique de faïence à Quaregnon.

- La Faïencerie Hubert Bequet est rachetée en 1978. 

La faïencerie Royal Boch est également très connue. Elle est située à Louvière en Belgique. Les produits de cette faïencerie sont commercialisés sous le nom Keramis. 

- Diverses créations sont réalisées afin d’imiter la porcelaine de Delft.

- La faïencerie produira de nombreuses pièces Art déco.

- Certaines peintures des céramiques sont effectuées par Anna et Eugène Boch, des peintres impressionnistes. 

La technique très spécifique de la porcelaine de Tournai 

La porcelaine de Tournai, en Belgique, utilise une technique bien particulière. C’est une porcelaine à base de pâte tendre qui est cuite deux fois. Parmi les éléments significatifs concernant la porcelaine de Tournai, on peut citer : 

- La composition : argile, marne et craie ajoutées à la fritte cuite et broyée

- Le moulage pour les pièces plates

- Le coulage pour les pièces creuses

- Des colorants grand feu tels que le rouge de fer et les camaïeux de bleus